Dénominations

Touraine-Amboise

Débutant à l’est de Chaumont-sur-Loire et Rilly-sur-Loire dans le département du Loir-et-Cher, les premières côtes s’étendent avec élégance de chaque côté de la vallée de la Loire. En descendant le fleuve, nous arrivons en Indre-et-Loire sur les versants est de Cangey à Nazelles-Négron, en passant par Limeray, Pocé-sur-Cisse, et Saint-Ouen les Vignes. Sur les versants ouest, nous descendons de

Mosnes à Amboise, en passant par Chargé et Saint-Règle. Le terroir est très marqué par des sols argilo silex ou sols perruches, qui apportent une typicité aux vins de Touraine-Amboise.

VINS BLANCS : CHENIN

C’est le cépage du Chenin, qui a cette particularité de pouvoir être décliné en vin sec, demi-sec, moelleux et même liquoreux. Il est élégant et vif, et pourra développer un panel aromatique complexe, tout en profitant d’un fort potentiel de garde.

VINS ROUGES : CÔT

C’est le cépage du Côt qui est la trame historique de l’appellation, car il a su être préservé par les vignerons, grâce aux sélections massales rigoureuses. Le terroir sur lequel il repose lui donne son caractère atypique. De souple à puissant, selon son passage sous-bois, il conservera malgré tout des tanins fins et soyeux, et une belle présence en bouche.

VINS ROSÉS

L’assemblage du Côt avec le Gamay donnera une jolie note de fruité au nez, et une belle fraîcheur en bouche.

Touraine-Azay-Le-Rideau

Sur le territoire viticole d’Azay-le-Rideau, se côtoient plusieurs appellations d’origine contrôlée. On y élabore des Touraine (rouge, blanc et rosé), des Touraine Méthode Traditionnelle, ainsi que des Crémant de Loire. Une soixantaine d’hectares sont plus particulièrement dévolus à l’appellation Touraine Azay-le-Rideau blanc (en Chenin Blanc) depuis 1953, et rosé (en Grolleau) depuis 1976.

Entre les vallées de la Loire et de l’Indre, le vignoble de collines et de replats sablo-graveleux s’étend sur six communes de l’Indre-et-Loire : Azay-le-Rideau, Cheillé, Lignières-de-Touraine, Rivarennes, Saché, Vallères. Les neuf producteurs actuels tiennent à mettre en avant l’originalité et la spécificité des vins d’Azay-le-Rideau, en créant une image forte et dynamique dans un esprit de renouveau, dans le cadre notamment d’un partenariat avec le Château National d’Azay-le-Rideau, où les vignerons organisent deux « Soirées 18/22 » en juillet et en août.

VINS BLANCS : CHENIN

Des vins fruités, secs, tendres ou moelleux. Vins harmonieux au fin bouquet d ’acacia et d’églantine marqué d’une pointe minérale.

VINS ROSÉS : CÉPAGE PRINCIPAL : GROLLEAU (peut être assemblé avec cabernet franc, côt, gamay)

Vins légers, élégants et délicats, ils arborent une robe pale aux reflets violacés. Ils délivrent des notes de cerise, de framboise et de poire qui se mêlent à des senteurs de rose et de lilas sur un fond poivré.

Touraine-Chenonceaux : l’élégance au fil d’un terroir

Le vignoble de Touraine-Chenonceaux, qui se distingue par sa grande homogénéité, couvre les deux rives du Cher, et se concentre sur les hauts de pente. Il s’étend sur une vingtaine de communes, dans les deux départements du Loir-et-Cher et de l’Indre-et-Loire. Une cinquantaine de vignerons produisent avec passion des vins haut de gamme, dont l’élaboration passe par un cahier des charges technique précis et contraignant, et l’autorisation de commercialisation est soumise à une validation qualitative rigoureuse.

La dénomination Touraine-Chenonceaux est immanquablement liée au château éponyme, où elle organise en juillet l’événement « Dégustation sous les étoiles ».

VINS BLANCS : 100% SAUVIGNON

Ils possèdent une expression aromatique intense, révélant des arômes de fleurs blanches, de fruits mûrs à chair blanche (pêches, poires), mais aussi d’abricots, d’agrumes et de fruits exotiques. L’élevage sur lies fines, au minimum jusqu’au 30 mars qui suit la récolte, apporte rondeur, finesse et complexité.

VINS ROUGES : Assemblage Côt (Malbec) et Cabernet Franc : 65% de Côt maximum (avec un minimum de 50%), et 35% minimum de Cabernet Franc.

Ils se distinguent par leur grande personnalité aromatique et par le fondu de leurs tanins. Notes de fruits noirs compotés, de réglisse et de menthol en rétro nasal. L’élevage jusqu’au 31 août qui suit la récolte, permet d’obtenir des arômes complexes et des tanins ronds et soyeux.

Touraine Chenonceau

Touraine-Mesland

Au nord-est de l’aire de l’AOC Touraine, la dénomination « Touraine Mesland » correspond à un rebord de plateau regardant la Loire au sud. Les sols y sont unis par la présence de silex et de sables du Miocène. Une dizaine de vignerons produisent des vins blancs issus principalement du Chenin (60% à 70%), des rosés issus du cépage Gamay, et des vins rouges issus d’assemblages de Gamay, souvent majoritaire, de Cabernet franc, et de Côt. Le vignoble de Touraine-Mesland s’étend dans le Loir-et-Cher sur un territoire d’environ 105 hectares, sur six communes situées sur la rive droite de la Loire, face au château de Chaumont-sur-Loire : Chambon-sur-Cisse, Chouzy-sur-Cisse, Mesland, Molineuf, Monteaux et Onzain.

VINS BLANCS :

Le chenin est le cépage principal. Le sauvignon doit intervenir dans une proportion maximale de 30% de l’encépagement. Le chardonnay intervient dans une proportion inférieure ou égale à celle du sauvignon, et au maximum de 15% de l’encépagement. Vins qui présentent une expression aromatique complexe révélant des arômes floraux (aubépine, tilleul, verveine), et des notes plus fruitées (agrumes, poire).

VINS ROSÉS :

Le gamay noir à jus blanc doit intervenir dans une proportion ne pouvant être inférieure à 80% de l’encépagement, côt et cabernet franc pouvant accessoirement intervenir dans l’assemblage. Vins frais, spontanés, aux reflets subtils, qui offrent un bouquet très particulier dû principalement au terroir de l’appellation, et au travail de vinification original qui leur est réservé.

VINS ROUGES :

Le gamay noir à jus blanc doit intervenir dans une proportion comprise entre 40% et 60% de l’encépagement, le côt et le cabernet franc doivent intervenir chacun dans une proportion comprise entre 20% et 30% de l’encépagement.

Vins subtils qui se caractérisent par leur parfum de griotte et la délicatesse de leurs tanins.

Touraine-Oisly : le secret le mieux gardé du Val de Loire

Entre la Loire et le Cher, la dénomination Touraine-Oisly s’étend sur dix communes au cœur de la Sologne viticole : Oisly, Chémery, Choussy, Contres, Couddes, Méhers, Sassay, Soings-en-Sologne, Saint-Romain-sur-Cher, Thenay. Sur les meilleures parcelles de ce terroir de sables sur argiles, une douzaine de vignerons produisent des vins blancs d’exception 100% Sauvignon. Élevés sur lies fines pendant six mois, les vins Touraine-Oisly sont rigoureusement sélectionnés au cours d’une validation qualitative avant commercialisation.

VINS BLANCS : 100% SAUVIGNON

Tout en élégance et en finesse, ces vins racés et subtils offrent une large palette aromatique : des notes d’agrumes, de fruits exotiques et de fleurs blanches. L’élevage sur lies fines pendant plusieurs mois leur apporte de l’ampleur, de la complexité et une belle longueur en bouche.